Cyril Meyre ND.A.

 

Naturopathie-Coaching

 

Votre Coach Santé

Blog

Détox! Pourquoi? Quand? Comment? Est-ce vraiment utile?

May 18, 2018

 

L’heure du ménage est arrivé.

Soyez prêt pour affronter vos activités printanières et estivales et surtout réduire les facteurs de risque des maladies de surcharge dû aux toxines environnementales inducteur de maladies immunitaires et chronique.

 

L’OMS dit: 

¼ des maladies prennent leurs origines dans la pollution

 

Toxines bioacumulatives ingéré ou inhalé (alimentation, respiration)

Phénomènes d’intoxications

Facteurs environnementaux toxiques

Maladies environnementales

Hypersensibilité environnementale

 

L’inhalation de micro et nano particules issus de l’industrialisation et de la combustion des biomasses provoquent un stress oxydatif suivi d’une réaction inflammatoire chronique local devenant systémique affectant à terme le système réticulo endothéliale (Système relié à l’immunité, la destruction et élimination de corps étrangers, toxines… Foie, système lymphatique, moelle osseuse, rate en font parti).

Les poumons sont le point d’entrée de nombreuses micros particules toxiques bioacumulatives affectant poumons ainsi que d’autres organes et systèmes… Le benzène (moelle osseuse), le carbone disulfide (système cardiovasculaire et nerveux), cadmium (reins), mercure (reins et système nerveux).

 

Les maladies cardio respiratoires, pulmonaires et l’asthme relié au smog, la pollution citadine conduisent à des affections aiguës et chroniques dû aux facteurs environnementaux. Nous avons qu’à voir les effets extrêmes du smog vécus en Chine dernièrement…

 

À l’intérieur des édifices et maisons nous sommes exposés à la fumé secondaire, aux émanations et vapeurs des divers produits contenant des composés organiques volatiles (COV) le radon, le feu de poêle à bois/cheminé, javel, formaldéhyde (produits ménagés et de construction), acariens, moisissures, photocopieuses… Ceci donne naissance au syndrome des édifices toxiques (bulding associated illness) bien connu en zone urbaine ou il existe d’ailleurs une classification de la qualité de l’air des tours et édifices sans possibilité d’ouvrir les fenêtres.

 

Voici les symptômes listés par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail dans les édifices toxiques :

Céphalée, nausée, étourdissement, lassitude, irritation des yeux, du la gorge, du nez, troubles respiratoires, toux, éternuements, essoufflements,  vision brouillée, congestion des sinus, douleurs diffuses…

 

Francais : http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/iaq_intro.html

 

Ne soyons pas paranoïaque, soyons instruit et à l’écoute des symptômes afin de trouver autant que possible les causes qui varient d’un être à l’autre. Les maladies chroniques, nous le savons en science, en naturopathie sont intimement lié à un environnement pollué (extérieur et intérieur).

___________

 

Le phénomène de détoxification à son lot d’études scientifiques.

Le cytochrome P450 du foie, la phase I (neutralisation) et II (conjugaison) hépatique et la phase III (élimination) sont des découvertes médicales qui nous apprennent l’importance des phases métaboliques de détoxifications qui peuvent être amélioré, optimisé avec l’aide de remède en phytothérapie, vitaminothérapie et l’homéopathie… Preuves scientifique à l’appui comme ont les aimes.

Les études faites sur l’impact de différents remèdes de produits naturel thérapeutique face auquel les organes et système clé qui filtres (rein, foie, lymphe) sont améliorés. Affirmer le contraire fait preuve d’obscurantisme.

 

Comme vous le savez la promotion négative sur notre industrie et les fameuses détox, prend toute une place dans les média qui traite de santé. Ce genre de désinformation négative conduit à une confusion du public que nous devons éclairer.

_____________

 

Les xénobiotiques, toxines originaires de la pollution de l’extérieur du corps sont responsables de maladies dégénératives chroniques, de dysfonctionnements immunitaires, d’hypersensibilité environnementale, de troubles endocriniens… et comme nous dit si bien l’OMS ¼ des maladies prennent leurs origines dans la pollution qui affecte le corps et notre santé.

 

Quelques sources de pollutions qui affectent le fonctionnement métabolique du coprs humain :

Pesticide, insecticide, herbicide, chasse moustique (DEET), pollution aérienne, COV, parfums, produits ménagers, moisissure, combinaison de produits chimique à effet exponentiel, encre des livres et périodique, produits cosmétiques, vernis, parabènes, benzen, laurylsulfate, laureth sodium, huile minérale, polyéthylène glycol PEG, triéthanolamine (TEA), triclosan, aluminium, DEET, BHT, nitrite, sulfite, champ électromagnétique (wi-fi, ampoule au mercure, écran, ordinateur, téléphone, ligne électrique, câblage…).

 

En anglais les polluants on nomme ça POP’s (persistant organic polluants).

 

Enfin tout ça pour dire que nous avons à notre disposition des produits qui facilitent,  augmentent et permettent le drainage et l’élimination des produits toxiques face auquel nous sommes exposé quotidiennement et qui induisent ¼ des maladies comme nous le rappel l’OMS!

Selon certaines études 100% de la population a des traces de pesticides dans le sérum!

 

Le foie a des milliers de fonctions biochimiques et les tests médicaux / laboratoires analysent qu’une partie des marqueurs hépatiques, qui en possèdent des centaines. Les plus connus sont les aminotransférases, enzymes qui ne mesure pas la fonction hépatique mais détectent les atteintes hépatiques.

 

______________________

 

Cet organe le foie, qui filtre.

La détoxification métabolique, la détox scientifique qui prend place au niveau du foie.

- Phase I - Métabolise les toxines. Cytochrome P-450. Entraine une modification chimique des toxines par oxydation afin de les rendre prêtes pour le métabolisme de la phase II. Cette phase conduit généralement à une inactivation des molécules.

- Phase II - Phase de conjugaison. Neutralise et métabolise les endo et exotoxines afin de les éliminer via la bile/intestin et l’urine/rein. Liposoluble et hydrosoluble.

 

Plusieurs produits existent en produits naturels afin d'optimiser et rendre plus performante les fonctions du foie.

______________________

 

Vous bénéficierez des détox pour soulager et améliorer une multitude de symptômes.

La science la sait...

 

Au plaisir de vous aider.

Cyril,

 

____________________

 

Références

 

David Rakel, Integrative medecine, Saunders Elsevier, 2007

 

Harrision’s, Principles of internal medecine, Mc Graw Hill, 2012

 

Crapper Mclachlan, B.J. Franell, Metal ions in neurology and psychiatry, Neurology and neurobiology, volume 15, 69-87, Alan R. Liss, 1985

 

Cambar J, Lakhdar B, Benjelloun S, Dorfman P, Toxicologie cellulaire des métaux : approche homéopathique. Cahier de Biothérapie numéro 107 supplément, octobre 1990

 

Howard Hu, Heavy metal poisoning, chapter e49, Harrision’s, Principles of internal medecine, Mc Graw Hill, 2012

 

Wuttke W. Jarry H. Seidlova-Wuttke D. Definition, classification and mechanism of action of endocrine disrupting chemicals. Hormones (Athens) 2010;9:9–15

 

Grandjean P. Bellinger D. Bergman A, et al. The faroes statement: Human health effects of developmental exposure to chemicals in our environment. Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2008;102:73–75

 

Cummings JA. Clemens LG. Nunez AA. Mother counts: How effects of environmental contaminants on maternal care could affect the offspring and future generations. Front Neuroendocrinol. 2010;31:440–451

 

Nielsen GD, Larsen ST, Olsen O, et al. Do indoor chemicals promote development of airway allergy? Indoor Air 2007;17 (3) : 236-55

 

Alternative Medicine Review Volume 14, Number 4 2009, Chlorinated Pesticides: Threats

to Health and Importance of Detection

 

Allen J, Montalto M, Lovejoy J, Weber W. Detoxification in naturopathic medicine: a survey. J Altern Complement Med. 2011 Dec; 17(12): 1175–1180

 

http://www.hypersensibiliteenvironnementale.com/index.php/prise-en-main-de-la-maladie/introduction

 

Abenavoli L, Capasso R, Milic N, Capasso F. Milk thistle in liver diseases: past, present, future. Phytother Res 2010; 24 (10): 1423-32

 

Yedjou CG, Tchounwou CK, Haile S, Edwards F, Tchounwou PBl. N-acetyl-cysteine protects against DNA damage associated with lead toxicity in HepG2 cells. Ethn Dis 2010;20 (1 Suppl 1) : S1-101-3

 

 

Please reload

​Cyril Meyre ND.A.

Naturopathe - Coaching - Iridologie

Votre Coach Santé

Membre de l'association des naturopathes agréés du Québec ANAQ

Naturopathe Montréal